languediasInaugAu coeur de l'espace intergénérationnel, les enfants y apprennent le jardinage. Une soixantaine de personnes l'ont inaugurée, mercredi, ainsi que la fresque de l'école.

Depuis 2015, la municipalité a donné une deuxième vie à l'ancien stade de football qui ne servait plus depuis quelques décennies. C'est là qu'a été installé l'espace intergénérationnel, avec un terrain multisport, des jeux pour les enfants, un espace pique-nique, des bancs, un barbecue de nombreuses plantations et aussi un petit jardin et une serre pédagogique.

« Il s'agit de sensibiliser les enfants à l'environnement, au jardinage, au maraîchage... C'est ouvert aux autres communes. C'est un bel outil à faire vivre. On compte sur vous pour vous l'approprier », indiquait le maire aux enseignants présents à l'inauguration.

Un cadeau de l'IME

La serre a été donnée par l'institut médico-éducatif (IME) de Bel-Air, situé dans la commune.
Elle a déjà commencé à vivre grâce aux compétences d'Emmanuel Rolland, du petit jardin des écoliers de Languenan, partenaire de ce projet.
Il a déjà fait profiter des jeunes de l'IME de son expérience.

Gaël Vivès, enseignant à l'école Montafilan de Plélan-le-Petit, a expliqué le travail qu'il mène régulièrement en classe ou en dehors, avec Emmanuel Rolland. (Vous pourrez lire prochainement son témoignage dans un prochaine article)
Il peut ainsi « expliquer de façon ludique le rôle des plantes, des légumes, aborder la démarche scientifique, le rôle des insectes, l'éducation à l'environnement grâce au système simple, efficace et transportable qu'a conçu Emmanuel Rolland pour faire pousser les plantes ».

Emmanuel Rolland a d'ailleurs apporté plusieurs de ses systèmes pour montrer leur efficacité et fait des démonstrations de plantations devant le public.

À l'école Les Picotous, les enfants ont réalisé des fresques

picoutousIl y a encore deux ans, l'école était refermée sur elle-même.
À l'arrivée de la nouvelle municipalité, il a été décidé de l'ouvrir sur l'extérieur en abattant une partie du mur d'enceinte, remplacé par une clôture rigide.
Désormais, à l'école Les Picotous, récemment baptisée ainsi « en hommage à ceux qui ont façonné les maisons et le granit », souligne le maire, Jérémy Dauphin, les enfants ont la vue sur l'espace intergénérationnel et le public qui s'y rend peut aussi voir l'école.

Sur le mur restant, Françoise Lièvremont, artiste résidant dans la commune, et Michel Boudib, venu en voisin, ont réalisé une première fresque, où figure le nom de l'école, et une deuxième où sont représentés les différents symboles de la commune et un paysage d'écoliers.

À l'intérieur de la cour, le mur a été divisé en quatre parties.
L'an passé, les enfants des temps d'activités périscolaires y ont dessiné une fresque sur le thème de l'été.
La deuxième est en cours de réalisation, sur l'hiver, avec les enfants de cette année guidés par Françoise Lièvremont.
Pour les deux prochaines années scolaires il restera l'automne et le printemps à réaliser.

Infos OF Languédias - Publié le 26/09/2016