atelier-brins-de-malice-a-courboyer

Ateliers, expos, démonstrations, conférences

Osier mais aussi papier, paille, ronce, fils et tissus ou même parapluies ! La nouvelle édition des Rencontres autour d’un brin d’osier, les 25 et 26 mars à la Maison du Parc fait une nouvelle fois exploser les frontières de la vannerie pour s’intéresser à tout ce qui se tresse et à tout ce qui se tisse. Deux jours pour expérimenter, partager, s’amuser et imaginer des objets extraordinaires pour le jardin et la maison !

Venus de toute la France, les passionnés d’entrelacs végétaux partageront pendant ce week-end leurs techniques : brin taillé, réalisation d’une cabane en osier et châtaignier pour la Maison du Parc, création d’une œuvre en jonc, ronce, chèvrefeuille et autres fibres végétales, ou de « parasaules »… A ces ateliers participatifs gratuits s’ajoutent des ateliers payants pour repartir avec ses créations : broderies à l’aiguille, teinture au bleu ou vannerie buissonnière.

Le public pourra aussi assister à des démonstrations de vannerie utilitaire et créative, de rempaillage en herbe de marais et paille de seigle, de teinture végétale, de tissage de papier et de nombreuses créations artistiques comme la « Cabane précieuse » mêlant peinture et fibre. Les Editions de Terran présenteront leurs publications, en présence notamment de Babeth Ollivier qui dédicacera son nouveau livre, Vannerie Buissonnière. Des conférences gratuites, dont la première dès le vendredi 24 mars à 20h (lire ci-dessous) ponctueront ce week-end de tressages… pas très sages !

Pratique : Rencontres autour d’un brin d’osier, samedi 25 mars de 14h30 à 17h30 et dimanche 26 mars de 10h30 à 17h30 (avec une conférence dès le vendredi 24 mars à 20h). Ateliers, démonstrations, expositions, vente conférences… Entrée gratuite. Petite restauration sur place. Programme complet sur parc-naturel-perche.fr et sur la page Facebook du Parc. Infos au 02 33 25 70 10.

Vendredi 24 mars, 20h
La ruche de biodiversité, par Bernard Bertrand

Les abeilles mellifères subissent de plein fouet les empoisonnements aux pesticides, la destruction des milieux florifères et celle des zones refuges. Devant la disparition brutale des colonies, un sentiment d'impuissance s'installe chez les amis des abeilles. Il reste pourtant une dernière piste à explorer pour et avec les abeilles : leur capacité d'adaptation qui leur a permis de vivre sur terre depuis plusieurs centaines de millions d'années. Pour cela, le mot d'ordre est simple : laissons une partie d'entre elles vivre tranquillement et retrouver leur vraie nature sauvage. C'est la philosophie et le principe que défend le réseau des "ruches de biodiversité" qui est en train de se mettre en place dans toute l'Europe de l'ouest.

Samedi 25 mars, 17h
Entrel'art et le cochon, une histoire de tressages, par Franck Viel

Comment dépasser la technique (tout en l'évoquant sobrement) pour se demander en quoi tresser et jouer avec le végétal nous aide à nous reconnecter, à embellir notre cadre de vie, à répondre à certains besoins, bref à tisser notre vie.

Dimanche 26 mars, 16h
Osier et Art-thérapie, par Marie-Hélène Métézeau

Marie-Hélène Métézeau, art-thérapeute, formatrice à Chaumont-sur-Loire et à Villaines les Rochers, présentera ses activités au sein des institutions médicalisées, et comment elle utilise les activités autour de l'osier et de la vannerie auprès de publics en situation de soin.